Accueil du site > Documents > Etre diacre au quotidien

Etre diacre au quotidien

mardi 20 septembre 2011

Le premier champ d’apostolat du diacre est son milieu professionnel.

Il est parfois bien difficile de définir ce qu’est le diaconat. Pourquoi ? Parce qu’il y a autant de diaconats qu’il n’y a de diacres (ou presque). Si on veut bien réfléchir, il y a autant de manière de vivre le baptême qu’il n’y a de baptisés.

Oui, le baptisé reçoit les sacrements ! Oui, il participe à l’animation de sa paroisse ! Oui, il est actif le dimanche à la messe ! Mais sa vie de chrétien ne se résume pas à cela… Il a une vie familiale, des activités professionnelles, des loisirs. Extérieurement, pas vraiment de grandes différences d’avec son voisin qui n’est pas baptisé et qui défend les mêmes valeurs.

Qu’est-ce qui fait la différence ?

La différence se niche au cœur du chrétien : il vit de sa foi (sans l’imposer), il est dynamisé par le Christ ressuscité, il connaît l’amour que Dieu lui porte. Un bon maçon doit faire un bon mur qu’il soit marié, célibataire, athée…

On ne l’écrira jamais assez : le diacre est le ferment dans la pâte, signe de Jésus Serviteur : essayez un peu de distinguer dans votre tartine ce qui est la farine et ce qui est le levain…

Après sa famille, c’est son milieu de travail qui est le lieu d’apostolat du diacre ! Il n’est donc pas raisonnable de limiter le champ diaconal à la liturgie : c’est comme si on n’était chrétien que de 10 h 00 à 10 h 45, le dimanche à la messe.

Le diacre, par son ordination, devient ce qu’il est ! Il ne doit pas changer de peau et devenir un autre ! Il continue à faire de bons et beaux plans s’il est architecte, il continue à bien curer les fossés, s’il est cantonnier, il continue à donner cours avec enthousiasme s’il est professeur, il continue ses tournées avec son zèle habituel, s’il est facteur, dynamisé qu’il est par son baptême, par l’eucharistie, par son ordination !

Ceci est difficile à comprendre ! Oui, c’est vrai… On ne voit souvent que la face visible du ministère diaconal : quand le diacre est à l’autel.

Il est ordonné aussi pour la liturgie mais il est le ministre de la charité par excellence et ce ministère, il ne l’exerce que dans les humbles tâches du quotidien.